Time waits for no one

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui c’est mon tour de vous montrer ma réalisation pour la DT positiv’journal. Le livre de ce mois-ci est le livre « L’Art Zen du Temps » avec la technique « l’art du tampon ».

Une fois n’est pas coutume, la musique ci-dessous ne m’a pas accompagnée pendant la réalisation de la page, mais je vous invite de lancer la musique et lire le reste de l’article.

Hello everyone,

I hope you are all well.

Today is my turn to show you a project realised for positiv’journal. The book of this month is « L’Art Zen du Temps » (« zen and the art of time management » the title is translated by myself, the book doesn’t seem to be translated in english).

Once is not custom, the music below didn’t accompany me during the realisation of this double page, but I suggest that you can read the rest of this post listening to the music.

Le « temps » me donne toujours ce sentiment de nostalgie. Vous savez ce type de sentiment qui nous oblige de regarder nos passés, de revoir nos erreurs, de les comprendre et de nous dire « plus jamais » ;

The « time » always gives me that feeling of nostalgia. You know the type of feeling that forces us to look at our past, to see our mistakes, to understand them and to say « never again »;

TimeWaits4Noone2 Lire la suite

Aurora borealis

Bonjour à tous,

Je me demande souvent, que fait-on devant un blocage ? Certains foncent tête baissée, certains le contournent, certains hésitent. Je me connaissais assez fonceuse, et pourtant, me voilà dans le dernier groupe (rire).

J’ai toujours ce besoin de savoir où je vais avant de commencer un projet, que ce soit dans la vie ou dans le scrap. Je n’ai pas besoin de plan détaillé (heureusement), mais au moins un but, une cause, un message, un sujet. Par exemple, je ne sais pas (ou plus juste, ne me permets pas) coller un embellissement parce que je l’aime bien, je le colle parce qu’il y a un sens, une logique (même si elle m’est propre :D), etc. Je ne suis pas psychorigide, je suis logico-rigide.

Devant la peinture intuitive, je bloque. Comment savoir où on va dans un type de processus où le sujet se fait au fur et à mesure, où le dernier change en fonction de l’envie du moment ?

Par où commencer ? Et même ma devise de « commencer par le commencement, c’est à dire commencer par étaler du gesso » ne fonctionne même pas ?

Et puis l’idée m’est venue, pourquoi ne pas « supprimer » momentanément les yeux, et si c’étaient eux ,mes propres blocages ?

Dans un moment de folie, je me suis bandée les yeux avec une écharpe, choisi mes peintures à l’aveugle, une turquoise verte et une rose vénitienne. Parfait, les couleurs que je n’avais absolument pas l’habitude d’utiliser ensemble, par peur de créer une sorte de marron pas très joli.

J’ai mis cette musique et c’était parti.

Hello here,

I often wonder, what do we do in front of an obstacle ? Some rush headlong, some try to skirt, some hesitate. I thought myself go-getter, and here I was in the last group (laughter).

I always have that need of knowing where I’m going before starting a project, whether in life or in art works. I do not need a detailed plan (fortunately), but at least a goal, a cause, a message, a subject. For example, I do not know (or just do not let me) glue a beautiful embellishment on a project just because I like it, I glue it because it makes sense, it’s logical (even if it is logical only for me :D), etc. I’m not psychorigid, I am logico-rigid.

Here I am facing intuitive painting, I didn’t know what to do. How do we know where we go in a type of process in which the subject, the goal goes with the flow ?

Where and how to start ? And even my motto to « begin at the beginning, ie beginning by spreading gesso at first » didn’t work correctly ?

And then one day I told myself, « hey girl why don’t you « remove » your eyes momentarily, and if they are your very own obstacles ? »

In a moment of madness, I blindfolded myself with a scarf, I chose my paints blindly, green turquoise and pink venetian. Perfect, the colors that I hadn’t had the habit of using together, for fear of creating a sort of not-very-pretty brown.

I put this music on and I was ready to make something.

J’ai mis deux tas de peintures (yeux ouverts bien sûr pour éviter le carnage lol) j’ai remis l’échappe sur mes yeux et commencé à étaler de la peinture à l’aveugle.

Et quand j’ai fini les tas de peinture, j’ai ouvert les yeux. Là vous attendez le mot « magique » je suppose mais non c’était tout moche (mdr) mais au moins cela m’a permise de me lancer sans me poser des milliers et des milliers de questions qui n’emmenaient à nulle part. J’ai ajouté le gesso noir, puis le gesso blanc, puis le turquoise, le rose, jusqu’à ce que le fond commence à me plaire.

J’ai commencé à gribouiller par dessus (à l’aide d’un feutre permanent doré) ce qui ressemble aux étamines des fleurs, puis je me suis dit non pas de fleurs, et cela a transformé en flocon de neige. Puis la musique m’a fait penser à la pluie, j’ai dessiné des petites gouttes.

I put two piles of paintings (eyes open of course to avoid the carnage lol) I blindfolded myself again and began to spread the paint blindly.

And when I finished the pile of paint, I opened my eyes. There you expect the word « magical » but no everything was ugly but at least it allowed me to start something without asking myself thousands and thousands times, the same questions over and over again without having a real answer. I added black gesso and white gesso, then turquoise, pink acrylic paints, until the background began to please me.

I began to draw over the background (using a gold permanent marker), the drawing looked like flower stamens, and I told myself « oh no not flowers », so it turned into snowflakes. Then the music reminded me of the rain, I drew some little drops.

LetItSnow1

Lire la suite

Energy

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous montre ma première participation pour le positiv’journal pour ce mois-ci 🙂

Depuis le début d’année, chaque fois je regarde la date, je me fais la même réflexion « déjà ?! ». Le temps passe trop vite, et nous n’avons jamais assez de temps de tout faire. Que faire pour qu’on soit plus efficace ? quand on ne dispose qu’une seule source d’énergie ?

Hello everyone,

Today I show you my first participation of this month for positiv’journal 🙂

Since the beginning of the year, every time I look at the date, I have the same reflection « already? ». Time passes too quickly, and we never have enough time to do everything we want. How can we be more effective? when we have only one source of energy?

Energy2

Lire la suite

I don’t love you enough

Bonjour à tous,

Quand j’étais plus jeune, j’adorais regarder les séries hongkongaises, écouter de la musique hongkongaise (je me demande parfois si je n’étais pas hongkongaise dans une autre vie lol).

Je reconnais d’être chanceuse, mes parents m’ont offert un voyage à Hongkong. C’était mon premier voyage, et quel voyage, quels souvenirs ! Les tours de 80 étages en haut des montagnes, les bus de 2 étages circulent sur les petites routes des montagnes à couper le soufle, etc. Et surtout cette chanson, qui repassait toutes les heures sur la chaîne MTV de Hongkong (je vous l’accorde, ce clip est particulier xD)

Hello everyone,

When I was younger, I loved watching Hong Kong series, listen to Hong Kong songs (I sometimes wonder if I was not Hongkongese another life lol).

I know I’m lucky, my parents gave me a trip to Hong Kong as a present. This was my very first foreign trip, and what a trip, what memories! The 80-floor high skyscraper in the mountains, 2-floors busesrun on a very small and breathtaking mountain roads, etc. And especially this song, who was broadcast every hour on Hongkong MTV channel (I’m agreed with you, the clip is particular xD)

La chanson n’est pas très gaie, comme 99% des chansons d’amour chinoises / hongkongaises lol (peut être quand on est heureux, on ne chante pas là bas, mais on mange du canard laqué xD – pas taper) mais la douceur du rythme m’a toute fois donné envie d’une page douce.

The song is not cheerful at all, like 99% of Chinese / Hongkongese love songs lol (maybe when the people there are happy, they don’t sing, but we eat Peking duck instead xD – just joking) but the sweetness rhythm encouraged me to use pink in the first double page.

DontLoveYouEnough2 Lire la suite

Twin flames

Bonjour à tous,

Quand j’ai entendu parler du film « Danish girl » pour la première fois, je n’avais qu’une seule envie c’est d’aller le voir. J’ai cherché sur youtube, regardé divers interviews, et voici un qui m’a profondément marqué.

Hello everyone,
When I heard of the movie « Danish girl » for the first time, I had only one desire was to go see it. I searched on youtube, watched various interviews, and here’s one that marked me very deeply.

Eddie Redmayne disait (je vous recite la phrase) « Pour moi, ce film est une réaffirmation de la profondeur de l’amour, c’est quelque chose d’extraordinaire, on ne peut pas le définir ni par la sexualité, ni par quoi que ce soit. C’est quelque chose d’autre, c’est au niveau de l’âme. »

Eddie Redmayne said in the inteview (I recite the phrases) « For me this film is a reassertion of the profundity of love, what an extraordinary thing it can be, how it is not defined by gender, by sexuality, by anything. It’s something other, it’s about the soul. »

L’amour ressenti par son âme, voilà ce qui m’a donné l’idée pour cette double page. J’ai réalisé la page en pratiquant un type d’exercice que j’aime beaucoup faire de temps à autre, c’est d’essayer de reproduire une peinture numérique à partir de ce que j’ai. Cela me permet de travailler entre autres, ma perception de couleur, mon sens de détails, apprendre à créer de l’ambiance, etc.

The love felt by the soul, yes it is, the idea for this double page. I realized the page by practicing a type of exercise that I like to do from time to time. The exercice is quite simple, you only need to try to reproduce a digital painting from what you have in your hands. This allows me to work, among others, my perception of color, my sense of detail, learn how to create the atmosphere, etc.

 

La peinture en question se trouve ici.

The painting in question is here.

L’article en question parle des âmes jumelles (twin souls ou twin flames – flammes jumelles), c’est aussi pour cela que j’ai décidé d’ajouter une flamme à ma page.

The webpage speaks about the twin flames, that’s why I decided to add a flame to my page.

TwinFlames1

Lire la suite

Real love ?

Bonjour à tous,

Me revoilà avec une double de page art journal pour le positiv’journal. Le package du mois, pour rappel, c’est le livre « Enseignements sur l’amour » de Thich Nhat Hanh + le collage.

L’amour, un thème pas si simple en final, lorsqu’on veut l’exploiter tout en gardant son côté original / excentrique (rayez la mention inutile lol).

J’avais envie de quelque chose de peu exploité (quand on parle de l’amour en art journal), et pourtant on le vit tous les jours, ce mal être nous torture, nous tue à petit feu.

J’ai donc choisi l’image d’un lierre grimpant mort (réalisé à la colle chaude) sur un mur (en modeling paste), une image qui, pour moi, représente bien la dépendance affective, le tout dans un ton jaune orangé (encres Dylusions) comme un couché de soleil.

Hello everyone,

I’m back with an art journal double page for positiv’journal. The package of the month, just a reminder, is the book « Teachings on Love » of Thich Nhat Hanh + and the collage technique.

Love, finally is not as simple theme as it seems, especially when you want to explore while keeping your original / eccentric side (scratch the useless word lol).

I’d like something not too much explored (in art journal when we talk about love), but we live with it every day, this evil torture us, killing us slowly.

So I chose the image of a dead ivy (made with hot glue) on a wall (in modeling paste), an image that for me represents emotional dependency, all in an orange-yellow tone (Dylusions inks) as a sunset.

RealLove1

Beaucoup de fins dans une simple réalisation, la fin d’une vie, la fin d’une journée, la fin de la dépendance affective, mais c’est aussi la naissance d’une nouvelle vie, d’une nouvelle journée, d’un nouvel amour, le vrai.

The end of many things in just one simple creation, the end of the life, the end of the day, the end of emotional dependency, but this is also the beginning of a new life, a new day, a new love, a real one.

RealLove

Je vous invite de visiter le blog positiv’journal pour d’autres inspirations du mois (par ici).

Merci de votre passage et à très vite !

You can find other inspirations of our team on positiv’journal blog (here)

Thank you for passing by and see you soon !

Conversation

Bonjour à tous,

Me revoilà avec une autre réalisation pour le positiv’journal du mois de janvier (par ici le sujet).

Je vous récite une des phrases du livre du mois « Il est impossible d’écrire les pages du matin sur une longue période sans entrer en contact avec une puissance intérieure inattendue. » , dans ma tête, je voyais une conversation entre le conscient et le subconscient, et le dernier a toujours son dernier mot qui édicte en final nos comportements.

Maintenant vous savez d’où vient l’inspiration pour cette double page. Le conscient (ce fond sombre) s’exprime avec les mots (lettres alphabet), et le subconscient (la jarre) avec les éléments bien plus subtils (les mica flakes, les micro perles et les paillettes).

Hello everyone,

I’m back with another double page for January’s inspiration package proposed by positiv’journal (here is the subject – please you a translator since the website is in french).

I recite you one of the sentences of the book of the month « It is impossible to write morning pages for any extended period of time without coming into contact with an unexpected inner power. « , in my head, I saw a conversation between the conscious and the subconscious, and only the latter decides our behavior.

Now you know where came the inspiration for this double page. The conscious (the dark background) expresses with words (letters alphabet), and the subconscious (the jar) with more subtle elements (mica flakes, micro beads and sequins).

Conversation3 Lire la suite