Art journal #4 et une pseudo technique vintage

Bonjour à tous,

Je reviens aujourd’hui avec une nouvelle d’art journal.

Pour cette page, j’ai d’abord tamponné un personnage à l’encre stazon, puis l’ai peint avec de la drawing gum (que je vous en ai parlé un peu ici) – je vous garde la suspense sur le personnage jusqu’au bout 😛

J’ai coloré mon fond (qui était au départ d’une simple feuille de papier aquarelle) avec ma combo de couleur du moment : jaune, orange, rouge. J’ai pulvérisé 3 encres Dylusions : lemon zest (jaune), squeezed orange (orange) et postbox red (rouge) et les ai laissées couler, mélangées entre elles.

D’ailleurs, si vous chercher une encre en spray, je vous les conseille vraiment. D’une parce que les couleurs sont vives, qui se mélangent magnifiquement bien ensemble et aquarellable (vous pouvez fabriquer vos propres couleurs si ça vous tente), de deux, les spray sont de bonne qualité, et de trois question rapport volume – prix, il n’y a pas photo, ~5€ à 6€ pour 59ml contre 3.55€ pour 15 ml chez Kesi’art (soit ~14€ les 59ml).

Et le must, la White Linen, le blanc de chez blanc, couvrant, conçue avec une boule métallique pour mélanger les encres (hein monsieur huey, vous devriez penser un peu à ça, non mais !!). Vous l’avez compris je les adore xD. Ca y est c’est la fin de la minute de pub, vous pouvez continuer à lire la suite lol

beauty2

J’ai préparé le mot beauty avec une des pseudo techniques de vintage (parce que ce n’est pas une technique proprement dite). On prends le chipboard, on met de l’encre marron dessus (de la Distress walnut stain dans mon cas), et on frotte un peu de patina (une sorte de pâte à huile métallique) au tour des lettres.

beauty1

J’ai enlevé la gomme avec mes doigts en frottant délicatement et colorisé mon personnage (bon ben ma colorisation est toujours pourrie comme vous pouvez constater un peu plus en bas xD).

J’ai ajouté ensuite à mon personnage des lunettes (j’ai tout simplement collé un bout de scotch transparent).

J’en avais un peu marre (je crois) d’entendre comparer des goûts de des couleurs, et voici ce qui a été traduit : « Beauty is in the eye of the beholder. There is no disputing taste » (La beauté est dans les yeux de celui qui regarde, les goûts et les couleurs ne se discutent pas)

beauty

J’espère que la page vous plaît.

A très vite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s